Traversée #23 : les maux

Il y a ces mots qu’on dit
Et puis qu’on regrette

Il y a les mots vides
Et les mots-caresse

Il y a les mots que j’aime
Et que pourtant je m’interdis
Ces mots qui te rendraient belle
Et moi, un peu moins meurtrie

Il y a ces mots qui me font toujours mal
Bien des années après
Et puis les jolis, qui eux cavalent
Et si on s’en rappelait ?

Il y a les mots qui nous portent
Ceux qui donnent l’élan
Le soutien des potes
Qui te font te sentir plus grand

Il y a les mots qui manquent
Les mots perdus
Les mal-digérés
Et les malotrus

Il y a tous ces mots que je prépare
Et qui sortent de travers
Et ceux que je camisole
Et qui me la font à l’envers

Il y a ces mots qu’on me prête
Et qui ne m’ont jamais appartenu
Ces mots qui me vener
Un prêté pour un rendu ?

Il y a ces mots que j’oublie alors qu’ils me feraient du bien
Il y a ces mots que je créé alors qu’ils me servent à rien

Il y a tes mots, il y a les miens
Nos torrents de maladresse

Il y a tes pardons
Il y a mes non-dits
Il y a nos prisons
Et nos étourderies

Il y a ces mots qui me désarment
Et ceux qui deviennent mon arsenal

Il y a tout ces vocabulaires
Avec lesquels je dois jongler pour plaire

Il y a les silences
Et les respirations
Il y a les absences
Et les manques d’affiliation

Il y a les pas-de-mots, les trop-de-mots, les gros mots
Les qui-veulent-rien-dire
Les vas-y-cherche-pas
Les fous-moi-la-paix
Les putain-de-merde
Les enculeries
Et les mal-barré.e.s

Il y a les trop plein d’émotions, les rires et les sanglots
Les mots qui coulent
Et puis qui se mouchent
Ceux qui soulagent
Ceux qui partagent
Les moi-aussi
Les je-te-comprends
Les tous-pétés, les de-travers, les maladroits, les bien-attentionnés, les mignons, les hasardeux, les près-du-coeur

Les mots fou-rires
Les mots valises
Les mots vener
Les nique ta mère
Les calembours
Les tour à tour
Les mots débats
Les mots de combats
Les mots de rabat-joie
Les mots rieurs
Les mots chiants
Les mots insolents

Il y a tous ces mots qu’on ignore
Et qui viennent à notre rencontre
Ceux qu’on épouse
Ceux qu’on adopte
Nos futures expressions

Il y a les mots
Mais il y a aussi les intonations
Les attitudes
La voix qui porte
Celle qui s’élève
Pour mieux se cacher
Qui fuit la foule
Qui tient le regard
Qui mate
Qui rate

Il y a les mots
Et il y a celle qui les prononce
Il y a les mots
Et il y a celui qui les reçoit
Et il y a ceux que souvent, ça déçoit

Et il y a toi
Et il y a moi
Et il y a tous les mots
Dans lesquels on se noie

Et puis,

Parfois,

Il y a ces trois là.

Je
T’
Aime.